Votre dressing pollue l’océan ! Posted in: #toimêmetusais

Jetez un petit coup d’œil dans votre armoire, il est sûr à 99% que la plupart de vos vêtements contiennent du polyamide, de l’acrylique, ou du POLYESTER ! Ces fibres synthétiques, les plus utilisées dans le marché du prêt-à-porter pour leur faible coût de fabrication, présentent un réel danger pour notre environnement : Et ceci de leur production à leur utilisation !

On vous explique :       

Pour commencer, ces fibres sont produites à partir d’éléments du pétrole. Pour faire court, il s’agit d’une sorte de plastique…

Lors de la teinture, des produits toxiques, appelés véhiculeurs, sont utilisés afin d’accélérer la vitesse de diffusion d’un colorant dans les fibres textiles. Certaines de leurs particules peuvent être rejetées dans l’environnement par les eaux usées et ainsi contaminer les océans.  Alors, il est toujours aussi beau le rouge de votre robe chic et élégante que vous avez prévu de porter samedi soir ?

En 2050, il y aura plus de plastique dans l’océan que de poissons.

Après une bonne soirée bien arrosée, votre robe finira forcément en machine. Lors de ce passage, des microparticules de plastiques qui composent les fibres synthétiques s’évacuent dans les eaux usées. Le problème ? Elles sont trop fines pour être filtrées par les stations de traitements des eaux ! Ces microparticules partiront donc dans les rivières, les fleuves et les océans, se regrouperont et flotteront à la surface de l’eau. Elles sont ingérées par les organismes marins, ce qui introduit des toxines dans la chaîne alimentaire, que nous retrouvons ensuite dans nos assiettes !

 

Mais ne jetez pas tout de suite cette robe rouge !  Les fibres textiles, après usage, sont envoyées dans des décharges et mettent des décennies à se décomposer.  Ne la brûlez pas non plus: en incinérant les fibres textiles, une grande quantité de CO2 est alors rejetée dans l’atmosphère, accentuant ainsi le phénomène du réchauffement climatique.

 

 

Quelques chiffres :

  •           Pour fabriquer 1kg de Polyester, il faut utiliser 1,5kg de pétrole.
  •          Le polyester représente plus de 80% des fibres synthétiques. Nous en produisons 8323kg par seconde dans le monde,  soit à 42 millions de tonnes par an.
  •          Chaque lavage d’un vêtement en synthétique libère environ 2000 microparticules de matière plastique.
  •         80% des microparticules en matières plastiques qui se baladent dans nos océans proviendraient des fibres synthétiques.

Pour arrêter le massacre, nous sélectionnons pour la confection de nos vêtements uniquement des fibres naturelles comme le coton bio, le lin et le bambou. Certifiés Œko-Tex, les matières premières utilisées sur toutes les pièces de TFK respectent l’environnent et la biodiversité, et ne laissent pas de particules de plastique à manger aux poissons.

Vidéo qui démontre les problèmes environnementaux provoqués par les fibres synthétiques

« Vidéo de la campagne Ulule – Septembre 17
Que dit la Science sur le FrenchKiss ? »